Et oui le temps est venu!!! Ce n’est qu’un au revoir…

Par Parrain Régimentaire – Secteur Ouest
Adjum Philippe Mazet.

Le temps est venu de dire à la prochaine à des membres du Régiment sans oublier notre petit orphelin ainsi qu’à leur famille.


Cadeaux de départ pour les membres du Régiment, ainsi que nos amis.

Cette année nous avons quatre membres qui ont reçu leur message de transfert soient : Maj St-Amant, transféré à Toronto; Adj Nobert, transféré à Trenton; Sgt Lavigne, transféré à Valcartier; Sgt Morneau, transféré à Valcartier; et notre petit orphelin (12 RBC) soit : Adj Bédard transféré à Kingston.

Depuis environ 3 ans, il y a une sorte de tradition qui est de souligner le départ de nos confrères et consœurs. Outre les départs organisés par les unités, l’association The Vandoos’ et les Amis du Régiment organisent toujours une activité familiale pour pouvoir leur dire une dernière fois au revoir.

Chaque membre reçoit un des crânes (castor, bœuf, bison, coyote, chevreuil, etc.), leur conjointe un certificat fait maison et, cette année, une nouveauté s’est ajouté! Nous savons que déménager cause un certain stress et nous remercions toujours les conjointes pour leur support, mais quand est-il pour les enfants? Voici cette nouveauté; un cadeau pour les bambinos soit une petite statuette de Bison (l’emblème de Wainwright) évidemment accompagné d’un Coco-Kinder (hummm).


Statuette offerte aux enfants accompagner d’un bon coco Kinder humm….

J’aimerais remercier nos artisans qui, dans leur temps libre, on permit de confectionner ces beaux présents : Adj Falardeau (mentor); Sgt St-Louis (apprenti); et oui, votre hôte mon oncle Phil (apprenti).


Maj St-Amant et sa conjointe Christine Gosselin


Sgt Simon Morneau et sa conjointe Catherine Morneau


Adj Nobert, malheureusement sa conjointe Wendy Shiska ne pouvait être présente à la soirée


Sgt Lavigne et sa conjointe Pamela Massia


Nôtre petit orphelin l’Adj Bédard et sa conjointe Brigitte Levesque accompagné de notre mentor l’Adj Martin Falardeau.

PS : Si je peux me permettre un peu de propagande, être transféré à Wainwright n’est pas une punition. Notre petite communauté de 22 ainsi que les Amis du Régiment (environ 15 % des militaires sont francophones) formons un petit groupe qui permet aux familles de s’entraider. Tous les services dont une famille a besoin sont disponibles et, en plus, vous avez la chance de visiter l’Ouest canadien.