Présentation du nouveau Colonel du Royal 22e Régiment

Le Lieutenant-général Richard Evraire (ret), après avoir complété un mandat de trois ans, bonifié par une année supplémentaire, quittera ses fonctions le 13 juillet prochain avec le sentiment du devoir accompli. Il a constamment veillé aux intérêts du Régiment et l’a représenté avec éloquence à moult occasions, lors de cérémonies officielles et lors de ses diverses interventions auprès des autorités civiles, politiques et du monde des affaires. Tous auront bénéficié de ses judicieux conseils et, grâce à son implication continue, de nombreux dossiers d’envergure furent menés à terme.

Les autorités régimentaires sont heureuses de vous annoncer que le Ministre de la Défense nationale, l’honorable Harjit Sajjan, a entériné la nomination du Lieutenant-général Marc Caron (ret) à titre de 16e Colonel du Royal 22e Régiment. Il entrera en fonction officiellement le 13 juillet prochain, lors d’une activité d’intronisation qui aura lieu à la Citadelle de Québec, maison mère du Royal 22e Régiment.

Nous tenons à remercier chaleureusement le Lieutenant-général Evraire (ret) et son épouse Thérèse pour leur dévouement auprès des membres de la grande Famille du Régiment, et du même coup, souhaitons la bienvenue au Lieutenant-général Caron (ret).


Biographie du Lieutenant-général à la retraite Marc Caron

Le lieutenant-général Marc Caron (ret) se joint aux Forces canadiennes en octobre 1971.

Il a servi au sein des 1er et 3e Bataillons du Royal 22e Régiment, le Régiment Aéroporté et le Royal Welch Fusilliers, en tant qu’officier d’échange. Il a commandé le 3e Bataillon (88-90) et le Secteur du Québec de la Force terrestre.

Il a gradué des établissements d’enseignement suivants : le « Royal Military College of Science » au Royaume-Uni, le Collège des Forces armées canadiennes à Toronto et le « US Army War College » à Carlisle, Pennsylvanie.

Il s’est déployé à Chypre (74) avec le Régiment Aéroporté et au Kosovo (98-99) avec l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe.

Il a occupé plusieurs postes d’état-major importants dont celui de Chef des opérations au Commandement de la Force terrestre (90-93) et de Chef d’état-major adjoint de l’Armée de terre (2003 à 2005). Durant cette période, il a également assumé le poste de Chef d’état-major de l’Armée de terre par intérim (2003 – 2004). En février 2005, il est nommé commandant de l’Armée de terre poste qu’il occupe jusqu’à l’été 2006. Il prend sa retraite en février 2007 après 35 années de loyaux services à son pays.

Depuis son départ, il a entrepris une seconde carrière comme fonctionnaire international. Sa première affectation, d’avril à novembre 2008, fut à titre de conseiller principal en Réforme du secteur de la sécurité auprès du Représentant spécial du Secrétaire général de la Mission de l’organisation des Nations Unies en République Démocratique du Congo.

De novembre 2009 à mai 2011, il a joint « l’International Security Sector Advisory Team » du Centre pour le contrôle démocratique des forces armées, établi à Genève.  Il y a assumé le rôle de conseiller sur les projets de réforme du secteur de sécurité de plusieurs programmes nationaux et d’organisations internationales et régionales, surtout en Afrique.

En 2012-2013 à Conakry, en Guinée, il a siégé à titre de conseiller stratégique en matière de politique et de stratégie pour le président Alpha Condé, nomination qu’il avait reçue du Secrétaire général de l’ONU.

Outre la pratique d’activités sportives comme le hockey, le ski, la course et le camping, ses priorités demeurent sa famille, en particulier ses sept petits-enfants et la famille régimentaire.

Il devient le 16e Colonel du Royal 22e Régiment le 13 juillet 2019.