Vous n'avez pas le grade requis

êtes-vous connecté ?
Retour avis de décès

/ 22 décembre 2021 Adjuc Gilbert (Gil) Trinque, MMM, CD (ret)

22 décembre 2021

Adjuc Gilbert (Gil) Trinque, MMM, CD (ret)

C’est avec regret que nous vous informons du décès de l’Adjuc Gilbert (Gil) Trinque, MMM, CD, le 22 décembre 2021, à l’âge de 84 ans.

Natif de Porcupine, Ontario, l’Adjuc Trinque s’est enrôlé dans les Forces armées canadiennes le 11 janvier 1957. Suivant sa formation de base, il est muté, en juin, au 3e Bataillon Royal 22e Régiment à Valcartier. Peu de temps après, soit au mois de novembre de la même année, il quitte le Canada en direction de Werl, en Allemagne, toujours avec l’unité, et y passe les deux prochaines années.

Au mois de novembre 1959, il est de retour à Valcartier avec le bataillon. Il y demeure encore durant cinq années avant d’être transféré au 2 R22eR en novembre 1964. Au mois de mars de l’année suivante, il est promu au grade de sergent et retourne une seconde fois en Allemagne, cette fois avec le 2e Bataillon, pour une période de deux ans.

Il sera de retour au Canada avec l’unité en 1968. Au mois de mars 1969, il quitte de nouveau le pays afin de participer à sa première mission des Nations Unies sur l’île de Chypre, lors de l’opération SNOWGOOSE. Il sera de retour à Valcartier en septembre.

Aussitôt arrivé, il quitte le Canada et est de retour à Werl, en Allemagne. Il prend part au déménagement de la Base militaire en direction de Lahr en 1970. En 1973, alors au grade d’adjudant, il se mérite la Médaille du mérite militaire (MMM).

Au mois de juin 1974, il est promu au grade d’adjudant-maître et muté au 1er Commando à Edmonton, en Alberta. Il sera de retour à Lahr, en Allemagne, avec le 1 R22eR au mois de juin 1977. Il occupe alors successivement les postes d’adjudant-maître de compagnie et de sergent-major de l’entraînement.

Le 1er juillet 1979, alors qu’il se trouve encore en Allemagne, il est promu au grade d’adjudant-chef. Le mois suivant, il est muté à la BFC Montréal où il sert jusqu’au mois de mars 1980, après quoi il est transféré dans la position d’adjudant-chef de l’École des langues à St-Jean-sur-Richelieu.

Le 1er juin 1982, il est muté à Valcartier à titre de sergent-major régimentaire de l’École de combat du R22eR, il devient par le fait même adjudant-chef du Régimentaire. Il occupe ses deux fonctions jusqu’au mois de février 1985, lorsqu’il est muté au 3 R22eR en qualité de SMR de l’unité. Lors de cette mutation, il participe à sa seconde mission des Nations Unies sur l’île de Chypre du mois de mars à juillet 1987.

Le 10 juillet 1987, il est nommé adjudant-chef du 5e Groupe brigade mécanisé du Canada (5 GBMC) à Valcartier et occupe cette position jusqu’à l’été 1990. Par la suite, il est transféré en Allemagne le 15 juin 1990, afin d’occuper le poste d’adjudant-chef des Forces canadiennes en Europe. Une fois son mandat terminé en 1992, il demeure en Allemagne pour participer au rapatriement logistique du matériel canadien suite à l’annonce de la fermeture de la BFC Lahr. Il sera de retour au Canada peu de temps avant sa libération des Forces armées canadiennes le 19 juillet 1993, après une carrière s’échelonnant sur plus de 36 années.

La famille recevra les condoléances en présence des cendres, le jeudi 20 janvier 2022 à compter de 14 h à la Coopérative Funéraire de l’Outaouais – Pavillon La Vérendrye, 1369, Boul. La Vérendrye Ouest, Gatineau, J8T 8K2. Une cérémonie suivra les condoléances. Divers membres des associations seront présents pour la cérémonie Honneurs aux défunts. Veuillez noter que seules les personnes invitées par la famille seront autorisées lors des funérailles. La mise en terre aura lieu à Maniwaki, à une date ultérieure lors d’une cérémonie privée.

Le drapeau régimentaire sera mis en berne le jeudi 20 janvier 2022.

Pour de plus amples renseignements, veuillez appeler au 418 694-2800, poste 2901.

Je me souviens

#00812

X